La pratique de la musique doit avant tout rester un jeu, un plaisir, grâce auquel on peut se réaliser sur les plans intellectuel et corporel, individuel et collectif, social et humain. Le jazz propose une approche de basée sur l'échange et sur l'oralité. Cet échange musical a la capacité de rassembler les individus au delà des barrières de langues et de cultures, et pourrait favoriser l'amitié entre les peuples. (Alain Macaire)

Top-Actu

Vous êtes intéressé
par ce projet ?

Soutenez ou participez aux activités de l'association!

--> c'est ici

Jazz et Anthropologie:
Un mariage impossible ?

Résumé de l'intéressant article de Jean Jamin et Patrick Williams

--> lire

Points-de-Vue sur ...

La liberté de l'artiste.

--> lire

Radio Inside 99.8Mhz
Mer 3 mars 10h-13h

la Grasse-Mat des Associations - Interview

Fête des Assos
13 juin 2009

Concert pl. Clémenceau

--> voir les photos

En préambule

Postulat n°1 - La musique c'est convivial! Elle doit être partagée, avec des musiciens mais également avec le public. Jouer seul n'a pas grand intérêt, sauf lorsqu'il s'agit de travailler son instrument.

Postulat n°2 - Parmi les musiciens d'un groupe, il n'y a pas les «accompagnateurs» et les «solistes», il y a des musiciens qui s'expriment et interagissent.

Postulat n°3 - Le développement musical est affaire de sens musical et d'intuition. Cette intuition ne peut pas être transcrite, et a fortiori pas sur les partitions ! Ce développement ne passe pas par la musique écrite mais par l'écoute et l'imitation, et par l'expression du corps : le chant et la danse.

Postulat n°4 - La musique n'est pas une compétition individualiste et élitiste, réservée à des initiés : Jouer et s'exprimer ne demande pas de savoir lire des partitions.

Vous l'aurez compris, l'approche que nous vous proposons ici est ouverte à tous. Plutôt que d'imposer un cadre strict et rigide, nous préférons rendre les choses plus ludiques.

Toute personne motivée peut réussir à jouer et à s'exprimer musicalement. Il n'y pas d'obligation à être passé par l'enseignement académique.

Ce projet vous concerne, notamment si :

  1. Vous croyez ne pas pouvoir jouer de la musique car vous ne connaissez pas le solfège!
  2. Vous croyez ne pas pouvoir jouer de la musique car vous croyez être trop agé!
  3. Vous êtes un musicien issu du cursus « classique » qui souhaite s'ouvrir au jazz,
  4. Vous êtes un musicien de jazz souhaitant aborder ou développer les aspects concernant l'harmonie, l'improvisation ou le rythme.

L'association a également pour but de soutenir des projets artistiques autour du jazz.




Un premier contact, n'hésitez pas ! par mail : Alain Macaire   ou par tél : 0650354067